Tuesday, October 6, 2009

Livre d’enfant !

Je reviens de la librairie, tant qua dépenser, j’ai été chercher des livres pour les enfants,
Donc je les regardais, ho c’est cute, un ti livres avec des morceaux de poils, c’est beau !
Tourne les pages,
Arrive a la fin,
Ya une moufette !

Ya un affaire scratch and sniff !

Je me dis,
Non, ca ce peux pas, y’on pas pu faire ça quand même?
Et comme il n’y a pas eu d’odeurs en ouvrant le livre, je suis encore plus septique,

Scratch !

Ho ben calisse de tabarnaque de marde !

Y’on fait ca,

Ca pue ostie, pis je viens de me sacre le nez dedans ! pis cest meme rester coller a mon nez !!!

Non mais comment faire pour qu’un enfant aille peur d’ouvrir un livre !
Y sacrer une odeur de moufette dedans !
Aille bravo ! !!

Ca pue ! o_0

6 comments:

Drew said...

Ah ben calvaire! T'es pas sérieuse toi là?!?!?!

J'en reviens pas sti

Le vieux singe said...

J'vous l'ai dis ostie!!

Toutes ces manœuvres convergent vers le même objectif: formé les intellectuels de demain! loll

Non mais sans farce, ils ont voulu innovés gang de...! J'suis prêt à gager que c'est la directrice d'Elle Québec qui se cherche des loisirs...

Le vieux singe said...

On recule de dix ans, mon premier enfant, qui avait 2 ans, avait reçu en cadeau un petit livre au centre duquel se trouvait une chenille poilue. C'était en fait une mini marionnette que l'on animait par notre index! Il avait la frousse de ce livre, il s'en souvient encore, loll!

Mais bon, il adore tout de même lire aujourd'hui...

the other one said...

le vieux singe, ca existe encore, mais celui du petite cest winnie.. et lui aussi en avait peur !
et pour "la directrice d'Elle Québec qui se cherche des loisirs..." trop drole :)

drew,, pour le livre, jen reviens pas encore ! gang de cave !

Fuck off said...

... la rangée suivante, y'a un livre: à la découverte du corps humain, celui-là aussi yé remplis de scratch & Sniff.



... Odeur de moufette... je sais, quand je vais aller bruncher, on va a la biblio ensemble *evil grin*

Karel_Jacob said...

Une simple invitation...:

Les yeux emplis d'eau, une queue dans la bouche et prise par derrière simultanément, asservie aux humeurs et fantasmes de cet homme qui faisait aisément deux fois son âge. Je fus le fruit non désiré de cette perversité...

Elle brossait mes cheveux affectueusement, les tressait en secret, féminisait mon prénom, elle me couvrait de robes et me décorait de vernis à ongle. J'étais son amie, sa jeune confidente, une poupée parmi celle qu'elle nous offrait.

D’une enjambée, j’étais à la cime d’un arbre pour y faire le guet. J’étais le protecteur privilégié de ce sous-bois qui, je le croyais, servait de frontière entre nous et un monde ou déambulaient des lutins hyper gentils, fragile de par leur taille mais aussi de par le secret de leur existence…